Bien s’éclairer pour être en bonne santé !

Bien s’éclairer chez soi

La question centrale de l’éclairage

La question de l’éclairage peut paraître à certains une question annexe. Elle est pourtant fondamentale. La lumière, suivant son intensité et sa couleur, agit en effet sur notre physiologie. Par exemple, une pièce trop faiblement éclairée ou éclairée avec une lumière à dominante trop bleutée peut induire, de façon tout à fait insidieuse, un état de déprime, voire pis : un état dépressif.

L’influence des couleurs sur la psyché humaine est maintenant bien connue, à la fois du monde médical et du grand public. La chromothérapie est aujourd’hui officiellement reconnue et utilisée dans des hôpitaux.

Tous les marchands qui vendent des vêtements ou du vin connaissent bien l’influence qu’exercent, à l’insu du consommateur, l’intensité et le type de lumière . Les galeristes n’ignorent pas non plus combien notre perception des formes et des couleurs d’un tableau est conditionnée par le type d’éclairage choisi. Et les amants eux-mêmes, quels que soient leur âge, connaissent d’instinct l’influence des couleurs et de l’éclairage. Inutile d’y insister.

Dans un temps où le Feng Shui est à la mode, car on se préoccupe plus qu’autrefois de son bien-être, la question de l’éclairage chez soi est, on ne peut plus, d’actualité.

Un autre facteur rentre aussi en ligne de compte, à savoir : la transition énergétique. Sachant que 12 % de la dépense en électricité des logements est consacré à l’éclairage et qu’en moyenne chaque logement comprend pas moins de 25 « points lumineux », on comprend aussi l’importance de songer aux moyens d’éclairage les moins énergivores.

Quel choix ?

Si l’on laisse de côté nos vieilles ampoules à incandescence, il y a aujourd’hui trois grands types d’éclairage disponibles sur le marché. Les lampes les plus courantes sont les lampes à incandescence halogène ; viennent ensuite les LFC (lampes fluorescentes compactes), puis les lampes à LED (Light Emitting Diode). Chacun de ces types d’éclairage présente des avantages et des inconvénients, ainsi que nous allons le voir.